Ville de Laval

La Ville de Laval invite la population à relever deux défis pour soutenir la biodiversité

​À la veille du Jour de la Terre, la Ville de Laval s’engage dans 2 ​initiatives d’envergure qui contribuent à contrer le déclin de la biodiversité : le Défi pissenlits et le Défi nature urbaine. Dans le même élan, elle invite sa population à les relever avec elle.

« Ces 2 ​défis s’inscrivent dans un mouvement global et sont bien enlignés avec la vision de Laval. Nous reconnaissons l’importance de mettre en place des mesures concrètes pour préserver la biodiversité. Nous pensons également qu’au-delà de notre engagement organisationnel, la participation citoyenne doit contribuer à freiner son déclin. »

— Alexandre Warnet, conseiller municipal de Laval-des-Rapides et responsable de l'environnement, la transition écologique et l'urgence climatique

Un printem​ps avec des pissenlits

Les Lavallois sont invités à relever le Défi pissenlits, de l’entreprise Miel et co​​​, en retardant leur première tonte de pelouse de quelques semaines. Une fois en fleurs, les pissenlits sont la première source de nourriture des abeilles au printemps, alors que leur nectar et leur pollen sont essentiels à tous les pollinisateurs (par exemple, les bourdons, les guêpes et les papillons). Pour prendre part au mouvement, les citoyens peuvent découper l’affichette (PDF, 1,3 Mo) se trouvant dans l’édition du printemps du bulletin municipal Vivre à Laval et la coller dans une fenêtre à l’avant de leur maison.

La Ville relèvera aussi ce défi durant toute la période de floraison des pissenlits en laissant l’herbe pousser sur plusieurs terrains municipaux, dont ceux de la bibliothèque Gabrielle-Roy, du pavillon du Bois-Papineau et celui, conjoint, du Cosmodôme et du Musée de la Santé Armand-Frappier. Rappelons qu’en 2022, 166 organisations ont relevé ce défi (notamment, des vi​lles, des écoles, des entreprises privées et des OBNL). 

Un défi intern​​ational pour dresser un inventaire de la biodiversité 

Laval participera au Défi nature urbaine de la région du Grand Montréal du 28 avril au 1er mai. Durant cette période, la population lavalloise est invitée à prendre des photos de la faune et de la flore locales et à les téléverser sur l’application ou le site Web iNaturalist​. Il s’agit d’une activité gratuite qui peut se faire seul ou en groupe. Afin que les observations soient retenues pour le Défi nature urbaine de la région du Grand Montréal, la photo doit être prise dans l’une des 82 ​municipalités membres de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)​​​.

L’événement, qui était au départ un défi amical entre les villes de Los Angeles et de San Francisco, inspire maintenant des gens de partout sur la planète. L’an dernier, plus de 1,7 million d’observations ont été enregistrées dans 445 villes de 47 pays. Depuis 2022, le Défi nature urbaine de la région du Grand Montréal est organisé par Technoparc Oiseaux et le réseau Biodiversité au campus. La même année, la région s’est hissée au 2e rang parmi les 42 villes canadiennes participantes. ​

Ren​​seignements additionnels

Source

​Service des communications et du marketing
480, boulevard Armand-Frappier
Case postale 422, succursale Saint-Martin
Laval (Québec)  H7V 3Z4

311
ou de l'extérieur de Laval :
450 978-8000

Courriel

Suivez-nous sur Twitter

Cabinet du maire
3131, boulevard Saint-Martin Ouest
Case postale 422, succursale Saint-Martin
Laval (Québec)  H7V 3Z4

311
ou de l'extérieur de Laval :
450 978-8000

bdm.laval@laval.ca​