Ville de Laval

Chats errants

Les chats errants sont des chats domestiques perdus ou abandonnés, ou la descendance de ces chats. Pour agir face à cette problématique, la Ville de Laval travaille à la réduction des abandons et à une adhésion de la population à l’identification et à la stérilisation de ces chats.

La philosophie de gestion animalière de la Ville de Laval est axée sur l’éthique et priorise avant tout la sécurité des citoyens, la santé et le bien-être des animaux ainsi que la sensibilisation, l’éducation et la responsabilisation de leur gardien.

Dans cette page

Les chats et la COVID-19

Présentement, la COVID-19 est transmise d’un humain à l’autre. Bien que de très rares infections chez des animaux domestiques aient été récemment rapportées, il n’existe encore aucune preuve indiquant que les animaux de compagnie puissent transmettre le virus activement à un humain. Cette situation pourrait évoluer, mais il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour l’instant. Il est important de prendre les précautions nécessaires.

Pour en savoir plus sur les actions entreprises par la Ville en lien avec la situation actuelle, consultez la page entièrement dédiée à la COVID-19.

​​Encadrement des chats errants

Le Règlement concernant les animaux, soit le L-12430 (PDF, 469 ko), permet l’encadrement des chats errants. Toute personne qui nourrit ou entretient un animal en est gardien. Elle doit en assurer la sécurité et le bien-être en lui assurant un lieu de garde convenable et protégé du froid excessif. Elle doit voir à l’identification et à la stérilisation de l’animal ainsi qu’à ce que ses impératifs biologiques soient comblés.

La sécurité et le bien-être d'un animal en situation d'errance

Dans l’éventualité où une personne souhaiterait assurer la sécurité et le bien-être d’un animal qui n’aurait pas de gardien, elle peut elle-même en devenir gardien et se prévaloir des services animaliers lavallois en demandant au mandataire municipal de prendre en charge l’animal. Dans ce contexte, le fournisseur de service pourra offrir aide et conseil dans la prise en charge initiale de l’animal, allant jusqu’au prêt d’un piège humanitaire et à la récupération à domicile.

Si une personne souhaitait assurer la sécurité et le bien-être d’un animal en situation d’errance qui n’aurait pas de gardien, le Service de l'environnement et son fournisseur de services animaliers recommandent fortement de procéder avant la période hivernale. Lors de cette période, la capture humanitaire est plus complexe et demande un investissement plus important. 

La rage chez les animaux

La rage est causée par un virus qui peut infecter plusieurs espèces, dont les chiens et les chats. Il s’agit de la zoonose la plus mortelle. Les animaux sauvages sont reconnus comme étant des « réservoirs naturels » de la rage. Avec la recrudescence de la rage chez les ratons laveurs, le chat est de plus en plus menacé étant donné que dans la nature, le raton est un de ses ennemis naturels. Il faut comprendre que le chat n’a généralement pas peur du raton et n’hésitera pas à l’affronter.

La rage ne se traite pas, mais elle se prévient. Il est donc important que tous les chats qui ne sont pas confinés à l’intérieur et qui sont susceptibles de rencontrer des animaux sauvages soient vaccinés. Pour plus d'information, consultez la page Web de l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec.

Services animaliers

À Laval, c’est le Berger blanc qui est le mandataire des services animaliers.

 Pour plus d'information


 
311
De l'extérieur de Laval :
450 978-8000



 Gestion animalière

​​​​​​​​​Le Berger blanc Laval
914, rue Cu​nard
Laval (Québec)  H7S 2H6

450 629-0075​


 Urgences

​​​​​​​Animal mort, blessé ou malade

Quoi faire >