Ville de Laval

Rapport du vérificateur général 2013

​Le vérificateur général confirme les observations du maire Demers

Le maire de Laval, M. Marc Demers, accueille favorablement le contenu du rapport annuel 2013 du vérificateur général de Laval (PDF, 3,4 Mo), Mme Michèle Galipeau, déposé lors de la séance du conseil le 2 septembre 2014.

« Le contenu du rapport confirme nos propres observations tout en donnant écho aux affirmations que nous avions faites en campagne électorale », a déclaré le maire Demers en ajoutant que « après moins d'un an à l'hôtel de ville nous avons amorcé un solide redressement dans les affaires de Laval ». En effet, la nouvelle administration a déjà répondu favorablement à plusieurs recommandations de la vérificatrice, comme l'a confirmé Mme Galipeau. « Nous héritons cependant d'un lourd passé et il faudra encore du temps pour tout corriger », a précisé le maire Demers.

« Il est vrai, a-t-il ajouté, que les nombreuses perturbations que l'administration lavalloise a connues en 2013 ont nui au suivi des recommandations soumises par le bureau du vérificateur général. Ceci dit, nous sommes déterminés à améliorer nos processus de gestion et à optimiser nos façons de faire, et ce, en toute transparence ». C'est d'ailleurs à cette fin que la Ville a mandaté l'Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques (IGOPP) afin d'examiner 15 organismes lavallois. 

« Plus tôt cette année, nous nous sommes assurés de donner au vérificateur la marge de manœuvre et les moyens lui permettant de bien accomplir son mandat. Il va sans dire que nous respectons hautement sa fonction et que nous accorderons à son rapport toute l'attention qu'il mérite », a poursuivi le maire Demers.

Des mesures en implantation

En ce qui a trait à l'audit sur le processus de gestion des transactions immobilières, mentionné par le vérificateur dans son rapport, Laval précise qu'elle travaille actuellement à l'élaboration d'une stratégie immobilière intégrée. « Avant même d'accéder au pouvoir, nous avions soulevé de graves lacunes à l'égard de certaines transactions immobilières. Nous partageons l'analyse faite par Mme Galipeau et nous avons déjà enjoint la direction générale de corriger la situation », a déclaré le maire Demers. 

Ainsi, la collaboration étroite de l'ensemble des services de la Ville permettra de dégager une vision complète des enjeux, qui sera traduite dans un plan d'action. Indispensable pour assurer le respect de la planification immobilière souhaitée, ce plan servira d'outil de connaissance, de concertation, de planification et surtout, de mise en œuvre d'une gestion optimale des transactions immobilières faites par la Ville.

Lorsque l'élaboration de la stratégie immobilière intégrée sera complétée, Laval présentera ces orientations. Le schéma d'aménagement, la réglementation en vigueur et le plan de développement en zone agricole seront alors modifiés en conséquence.

Au chapitre de l'adjudication des contrats en technologies de l'information, un autre élément soulevé par Mme Galipeau dans son rapport, Laval rappelle que le Service des achats et de la gestion contractuelle, qui est responsable de la gestion des contrats d'achats auprès des entreprises de biens et de services, est un service qui a vu le jour qu'en 2011. Une refonte des politiques actuelles est cependant prévue pour 2015 et des rencontres sur une base régulière seront désormais planifiées, le tout pour assurer une meilleure coordination et une saine planification des achats en technologies de l'information.

En définitive, le maire Demers s'engage à mesurer la portée et l'impact de chacune des recommandations du vérificateur et à s'assurer de corriger ce qui doit l'être dans les meilleurs délais.

Source

​Cabinet du maire
Ville de Laval
1, place du Souvenir
Case postale 422, succursale Saint-Martin
Laval (Québec)  H7V 3Z4

311
ou de l'extérieur de Laval : 450 978-8000

Cou​rriel