Ville de Laval

Trois plans directeurs majeurs pour une ville plus verte pour les citoyens

​La Ville de Laval continue de poser des gestes concrets en vue de poursuivre la saine planification de son territoire, de favoriser la résilience des milieux naturels face aux changements climatiques, de protéger la biodiversité et de privilégier la qualité de vie de la population lavalloise en adoptant 3 plans directeurs importants : le premier, en matière de foresterie urbaine; le second, pour les parcs et espaces publics; le troisième, pour la conservation et la mise en valeur des milieux naturels. Porteurs de changement, ces plans guideront notamment la mise en œuvre de la Trame verte et bleue de Laval, et ils visent à transformer le territoire en une ville plus verte. Il s’agit là de la concrétisation de l’une des promesses de la vision stratégique Laval 2035 : urbaine de nature.

Notamment, les espaces ainsi conservés, connectés les uns aux autres, offriront un réseau de sentiers pédestres et quelque 450 km de sentiers cyclables. Déjà riche de 308 parcs et espaces publics comprenant 48 berges publiques, 22 bois d’intérêt et 2 rivières, Laval accroît donc l’étendue de ses espaces protégés, accessibles et aménagés ou créés pour profiter de la nature et de ses bienfaits, ce qui constitue l’un des objectifs de la Trame verte et bleue.

« Nous travaillons depuis de nombreuses années à la protection de l’environnement avec divers projets d’aménagement et de conservation. Au cours des derniers mois, avec la pandémie et le confinement, nous avons tous pris réellement conscience de l’importance d’avoir accès, près de chez soi, à des espaces verts. Ceux-ci représentent désormais une source de bien-être essentielle. La Trame verte et bleue est un agent de changement, par la mobilisation des intervenants et des citoyens, qui fera de Laval une ville plus verte où il fait bon vivre. À terme, nous voulons voir naître une culture de la nature, à l’image de notre vision stratégique Urbaine de nature », précise Marc Demers, maire de Laval.

« L’équipe d’Éco-Nature est particulièrement heureuse de voir Laval se doter d’une stratégie de mise en place de la Trame verte et bleue. Le parc de la Rivière-des-Mille-Îles a grandement bénéficié des investissements réalisés dans la Phase I du déploiement de la trame par la Ville de Laval et la CMM, notamment avec l’implantation de son nouveau Centre d’exploration. De grands projets sont en cours chez Éco-Nature : l’agrandissement du refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles (26 ha à 500 ha) et la réalisation d’un projet de transport récréatif et utilitaire sur la rivière et en rive. Le Plan de conservation et de mise en valeur des milieux naturels viendra appuyer ces projets visant à créer un grand parc régional de conservation », affirme le nouveau président d’Éco-Nature, David Maréchal.

 « Le Mouvement 4-H tient à féliciter Laval pour l’adoption de ces 3 plans directeurs qui permettront entre autres aux Lavallois d’avoir la nature à leur portée. Ces actions concrètes se rapprochent de la vision de notre organisation, soit que les jeunes et leur famille jouent davantage dehors dans la nature. Le Mouvement 4-H croit que la meilleure salle de jeu est couverte uniquement par le ciel et la cime des arbres, » souligne Andrée Gignac, directrice, Les Clubs 4-H du Québec.

Plan de foresterie urbaine

Les arbres et les bois ont un impact sur la santé et le bien-être des individus. La forêt urbaine (arbres isolés et bois) génère des services sociaux, économiques et écologiques, en plus de jouer un rôle paysager et identitaire très important. Ce plan a pour but de placer l’arbre et les bois au cœur des préoccupations municipales et d’améliorer la gestion et la mise en valeur de cette forêt urbaine.

Portrait actuel

  • La canopée occupe 23 % du territoire (bois et arbres isolés)
  • Les 3 quarts de la canopée et de l’espace de plantation disponible de Laval sont sur le domaine privé
  • 120 000 arbres publics représentant un actif d’une valeur ornementale de 127 M$
Objectifs
  • Améliorer l’indice de la canopée pour qu’il atteigne 27 % d’ici 2035, en plus de la rendre plus résiliente aux changements climatiques, aux insectes et aux maladies exotiques
  • Faire connaître les arbres et les bois publics et privés
  • Mieux protéger la canopée, ses services rendus et ses arbres remarquables
  • Créer un Fonds de l’arbre, basé sur un système de compensation
  • Mobiliser les forces prenantes à la forêt urbaine lavalloise en développant un sentiment de responsabilité et une signature paysagère arboricole
  • Augmenter l’accessibilité aux îlots de fraîcheur en remplaçant le minéral par le végétal
Pour plus d'information, consultez le Plan de foresterie urbaine (PDF, 8,5 Mo). 

Plan directeur des parcs et espaces publics

Ce plan place les usagers et toute la population lavalloise au cœur de la planification et de la réalisation d’espaces récréatifs accessibles, attrayants, confortables et sécuritaires qui prennent en compte les aspects tant sociaux que culturels, environnementaux et administratifs, afin d’offrir des réseaux locaux et un réseau régional qui répondent aux attentes et aux besoins de manière inclusive.

Portrait actuel
  • 308 parcs et espaces publics, dont 48 berges publiques, 64 espaces publics aménagés comprenant les bois
  • Plusieurs dizaines de sites à potentiel d’aménagement récréatif
Objectifs
  • Créer des espaces inclusifs, attrayants et confortables
  • Valoriser le patrimoine fluvial
  • Avoir des installations polyvalentes et flexibles qui peuvent faire face à l’évolution des besoins
  • Favoriser le contact avec la nature
  • Contribuer à créer des milieux de vie à échelle humaine
  • Offrir 10 m² par habitant de superficie récréative dans les parcs et espaces publics locaux
  • Maximum de 800 mètres de marche pour avoir accès à un parc ou à un autre type d’espace public récréatif
Pour plus d'information, consultez le Plan directeur des parcs et espaces publics (PDF, 5 Mo).

Plan de conservation et de mise en valeur des milieux naturels

La Ville de Laval comprend un assemblage unique d’écosystèmes, de nombreux habitats rares et une biodiversité potentiellement inégalée au Québec. Densément urbanisée, Laval est la 3e ville en importance au Québec. Cela soulève ainsi d’importants enjeux de cohabitation qui, à défaut d’être considérés dans une perspective de développement durable, concourent directement à l’érosion de la biodiversité.

Le Plan de conservation propose la mise en place d’un réseau de milieux naturels qui ciblera, à terme, la protection de 14 % du territoire. Ce projet contribuera à la réalisation des grandes ambitions municipales en environnement, soutenant l’objectif de la convention internationale sur la diversité biologique; les orientations québécoises en matière de diversité biologique et le projet de Trame verte et bleue de la Communauté métropolitaine de Montréal.

En plus des objectifs de conservation, ceux visant l’accessibilité de la population aux milieux naturels, la mise en valeur de ces derniers et leur saine gestion sont promus. Ainsi, le réseau écologique est l’assise sur laquelle s’appuie le déploiement de la Trame verte et bleue.

Portrait actuel
  • 22 bois d’intérêt et 14 écosystèmes forestiers exceptionnels
  • 2 rivières et un lac
  • 250 km de cours d’eau intérieurs
  • 1 600 hectares de milieux humides.
Objectifs
  • 14 % du territoire lavallois protégé
  • Assurer le maintien et l’enrichissement de la biodiversité et des services écosystémiques
  • Développer une connectivité fonctionnelle entre les milieux naturels
  • Permettre l’accès aux milieux naturels en respectant la capacité de support des écosystèmes
  • Garantir la résilience des milieux naturels face aux changements climatiques
Pour plus d'information, consultez le Plan de conservation et de mise en valeur des milieux naturels(PDF, 7,4 Mo).

À propos de la Trame verte et bleue

Rappelons que la Trame verte et bleue de Laval occupe une place importante dans le schéma d’aménagement et de développement révisé de la Municipalité. Également, Laval contribue à faire vivre le concept de Trame verte et bleue qui a été initié par la Communauté métropolitaine de Montréal lors du déploiement de sa propre trame. Elle s’ajoute à la liste des initiatives déployées par la Ville de Laval en matière de protection de l’environnement au cours des dernières années, dont l’obtention de la certification LEED pour des bâtiments municipaux, l’acquisition de terrains, de berges et de boisés dans le but de les conserver, la réalisation de plantations multiples comme celles visant le verdissement des bretelles d’autoroute, et plusieurs autres. 

Les premières initiatives en lien avec la Trame verte et bleue seront déployées au printemps 2021. Dans l’intervalle, les bases seront jetées et les discussions entamées pour que la prochaine année et celles à venir soient portées par ce but commun de faire de Laval une ville plus verte.

Engagée dans la poursuite de cette orientation, la Ville sollicitera la participation des citoyens, des parties prenantes et des acteurs en environnement. Parce que toutes les actions comptent, tout un chacun sera mis à contribution.

Source
​​Service des communica​tions et du marketing

480, boulevard Armand-Frappier​
Case postale 422, succursale Saint-Martin
Laval (Québec)  H7V 3Z4

311
ou de l'extérieur de Laval : 450 978-8000

Courriel

Suivez-nous sur Twitter

​​​​​​​Cabinet du maire

Ville de Laval
1, place du Souvenir
Case postale 422, succursale Saint-Martin
Laval (Québec)  H7V 3Z4

311
ou de l'extérieur de Laval ​: 450 978-8000

Cou​rriel