Ville de Laval


Avec une Trame verte et bleue, il y a du nouveau qui se trame

Bien que le concept mondialement répandu de la Trame verte et bleue ait vu le jour dans les années 1980-1990, il est plus que jamais pertinent aujourd’hui. Il vise à maintenir les habitats naturels et à établir des liens entre ceux-ci pour que les espèces animales et végétales s’y dispersent et s’y déplacent. Elles peuvent donc accéder aux ressources nécessaires à leur survie et à leur reproduction.

La mise en valeur des paysages naturels fait aussi partie des objectifs de la Trame. En améliorant leur accessibilité, la population profite de ces lieux de détente, de récréation, de loisirs et d’éducation.

Quand on cohabite en harmonie, on voit la vie en vert et bleu

Pourquoi une Trame verte et bleue à Laval? Parce que nous souhaitons créer un territoire vivant et connecté, où les espaces verts et bleus cohabitent et dévoilent leur vraie nature. C’est une façon de protéger nos écosystèmes et de mettre en valeur les atouts de notre patrimoine, en plus de les enrichir au contact de ce qui les entoure.

La Trame verte et bleue, c’est aussi la cohabitation de la trame urbaine, des zones agricoles et des voies de déplacement. Ainsi, les déplacements deviennent plus verts, le paysage plus attirant et la faune et la flore plus émancipées. Ça, ça fait fleurir la fierté de nos résidents. 

Des objectifs précis, pour une municipalités inspirée

  • Augmenter l’indice de canopée à 27 % du territoire et à 40 % dans les parcs 
  • Aménager le territoire en valorisant le patrimoine agricole, naturel, bâti et paysager 
  • Favoriser le développement de quartiers à l'échelle humaine contribuant au mieux-être des personnes
  • Desservir 100 % de la population par un milieu naturel ou un parc comprenant un espace naturalisé à une distance de marche d’au plus 800 mètres du domicile
  • Hausser la part modale de la mobilité active à 14 % d’ici 2031
  • Encourager le plein air et la pratique d’activités physiques pour tous les citoyens

3 plans directeurs porteurs de changement guident la mise en œuvre de la Trame : le premier, en matière de foresterie urbaine (PDF, 8,5 Mo), le second, pour les parcs et espaces publics (PDF, 5,1 Mo), le troisième, pour la conservation et la mise en valeur des milieux naturels (PDF, 7,4 Mo).

La Trame verte et bleue n'attend que vous

Vivez au rythme de la nature et partez à la découverte des milieux magnifiques abritant des centaines d’espèces d’oiseaux, mammifères, reptiles, poissons et amphibiens qui partagent votre quotidien. 

Consultez notre carte interactive pour savoir où les trouver. 


 Réseau cyclable structurant
 Trame verte et bleue lavalloise
 Lieux privés ou propriétés municipales inaccessibles

Certains de ces lieux sont inaccessibles. Il est important de respecter chacun de ces milieux à valeur écologique élevée et de visiter uniquement ceux qui sont mis à la disposition du citoyen.

Cette nature, c'est la vôtre

La Trame verte et bleue lavalloise vise la protection et la mise en réseau du patrimoine naturel et paysager. Elle est constituée de lieux aménagés de manière à protéger et enrichir la biodiversité et à maintenir les services écosystémiques. Elle encourage la pratique d’activités de loisir et de plein air ainsi que les déplacements en mode actif.

Nous souhaitons que la Trame verte et bleue fasse partie du quotidien des Lavallois, qu’elle les inspire chaque jour. C’est pourquoi nous sommes fiers d’en faire la promotion de façon originale et rafraichissante partout sur le territoire. Illustrations, vidéo… notre nature se met belle et brille de mille feux partout!




​À Laval, pas besoin de lunettes pour voir la vie en vert. Avec un paysage aussi riche en végétation de toute sorte, les Lavallois ont les sens qui bourgeonnent.

​Illustration : Franco Égalité
​Crédit photo : Annie Poirier




​À Laval, nous avons la chance d’avoir une faune et une flore riches et accessibles. Et en prendre soin fait partie de nos priorités, pour permettre à tous les Lavallois d’en profiter.

​Illustration : Franco Égalité
​Crédit photo : Sylvain Majeau




​À Laval, la nature est partout et nous savons en profiter pleinement. Parcs, espaces publics, sentiers pédestres, pistes cyclables...tous les chemins mènent à l’évasion.

​Illustration : Franco Égalité
​Crédit photo : Sylvain Majeau




​À Laval, on a les 2 pieds sur terre, c’est pourquoi la protection des îles qui nous entourent est une priorité. Parce que nous savons qu’avoir accès à ces oasis à même notre ville est enrichissant...et rafraîchissant!​
​Illustration : Franco Égalité
​Crédit photo : Sylvain Majeau

Les coulisses du tournage

Pour mettre notre foisonnante nature en valeur, nous avons mandaté une équipe de tournage qui n’a reculé devant rien pour capter des images inédites originales et impressionnantes. Découvrez les coulisses de notre vidéo promotionnelle.

Lieux

Découvrez les nombreux espaces naturels de Laval :

Parcs

Centre d’exploration du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles 

​Certifié LEED-Or, le Centre d’exploration vise à mettre en valeur ce joyau lavallois qu’est la rivière des Mille Îles. On y retrouve l’exposition permanente « Incroyable, mais vrai! » qui propose une immersion au cœur de l’histoire et de l’écosystème de ce cours d’eau.

Le Centre comprend plusieurs services, dont un laboratoire d’écologie, une salle de camps de jour et groupes, un café et un centre de location d’embarcations. Il est géré par l’organisme Éco-Nature.


Centre de la nature 

Îlot de verdure de plus de 50 hectares en milieu urbain, le Centre de la nature offre de multiples attraits, notamment des randonnées pédestres et des événements culturels.

En 2015, pour commémorer les 50 ans de Laval, on a planté 10 000 arbres correspondant à 5 écosystèmes forestiers typiques du Québec. D’une superficie de 3 hectares, la « forêt du 50e » abrite papillons, oiseaux, bourdons et abeilles. La forêt est gérée par l’organisme Canopée.


Parc Bernard-Landry 

Le parc Bernard-Landry est un site naturel de 30 hectares. Avec son lac, son ruisseau et ses nombreux sentiers de marche, c'est un lieu recherché pour la promenade et l'activité physique, et l'endroit idéal pour relaxer et pique-niquer!

Accessible en toute saison, le boisé du parc Bernard-Landry est composé principalement de peupliers deltoïdes, d’ormes rouges et de frênes d’Amérique. Quelques-uns des peuplements ont atteint la classe d’âge de 70 ans.


Berge des Baigneurs 

Le parc riverain de la berge des Baigneurs joue un rôle majeur dans le développement récréotouristique du Vieux Sainte-Rose. Ce parc est un lieu d’activités quotidiennes qui comporte un avantage unique : un accès direct à la rivière des Mille Îles.

Tout au long de l’année, le site et ses environs accueillent une foule d’activités et d’événements (festivals, expositions, spectacles, etc.) qui peuvent attirer plusieurs milliers de personnes pendant une période spécifique.


Berges

​​Berge du Vieux-Moulin  

Situé sur le boulevard Lévesque, dans le quartier Saint-François, la berge du Vieux-Moulin offre une fenêtre sur la rivière des Prairies et l’île juste en face qui porte le même nom.

Consultez la fiche de lieu










Berge Olivier-Charbonneau  

Nommée en l’honneur d’un des premiers colons de la Ville de Laval, la berge Olivier-Charbonneau est située sur la pointe nord-est à l’extrémité de l’Île Jésus.

Accessible en toute saison, le site offre des points de vue magnifiques à l’endroit où la rivière des Mille Îles et la rivière des Prairies convergent vers le Saint-Laurent. On peut pêcher l’alose, la barbue de rivière et l’achigan à petite bouche, et observer plus de 160 espèces d’oiseaux.


Berges des plages Idéale et Jacques-Cartier 

Situées dans le bois d’Auteuil, au bord de la rivière des Mille Îles, les berges des plages Idéale et Jacques-Cartier offrent des sentiers pédestres et une aire de pique-nique.










Berge aux Quatre-Vents 

La berge aux Quatre-Vents, c’est plus de 300 mètres de sable offrant un accès distinctif à la rivière des Mille Îles. Segment de la Route verte apprécié des piétons et des cyclistes, la berge offre des perspectives visuelles sur l’une des parties les plus larges du cours d’eau.

Ce parc accueille au gré des saisons diverses activités, dont le kayak, le volleyball de plage, la pêche blanche, des événements musicaux et des fêtes de quartier.



Boisés

Bois de la Source 

Situé dans le quartier de Fabreville, le bois de la Source est une érablière mature au cœur d'un quartier résidentiel. Il offre un habitat propice à plusieurs espèces fauniques et 5,3 km de sentiers de randonnée permettant d’observer environ 65 espèces d’oiseaux.

Depuis 2006, ce milieu naturel est protégé par une entente de conservation avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Ce bois municipal est géré par l’organisme Canopée.


Boisé de L’Orée-des-Bois

D’une superficie de 8 hectares, le boisé de l’Orée-des-Bois est composé de peuplements de grande valeur, dont une frênaie de plus de 90 ans et une érablière à caryer cordiforme.

Bénéficiant d’un statut d’écosystème forestier exceptionnel parce qu’il comprend une forêt rare et une forêt refuge, le boisé offre 1,8 km de sentiers de randonnée permettant d’observer 173 espèces d’oiseaux. Ce bois municipal est géré par l’organisme Canopée et le Club 4-H du Québec.


Bois Sainte-Dorothée

Le bois Sainte-Dorothée est composé de peuplements parmi les plus diversifiés de l’île Jésus dont certains ont atteint de 90 à 120 ans. La présence d’une prucheraie du Canada, désignée écosystème forestier exceptionnel, lui confère une valeur environnementale élevée.

Accessible en hiver seulement, 6 km de sentiers permettent de pratiquer certaines activités hivernales et d’observer de nombreuses espèces fauniques. Ce bois municipal est géré par l’organisme Canopée et l’Association pour la protection du boisé Sainte-Dorothée.


Bois du secteur Mattawa

Ce bois est formé de plusieurs zones naturelles reliées entre elles par la rivière des Mille Îles et des cours d’eau intérieurs. Véritable mosaïque d’espaces aquatiques, riverains et terrestres, le bois constitue un abri pour plusieurs espèces fauniques et floristiques à statut précaire.

On trouve à proximité un habitat faunique du rat musqué, ainsi que 2 écosystèmes forestiers exceptionnels. Le bois est sillonné de sentiers divers, alors que les berges servent surtout aux activités nautiques.


Bois de l’Équerre 

Ce bois offre 160 hectares accessibles au public dont 12,95 km de sentiers de randonnée et un sentier de 1,65 km accrédité par Kéroul. Accessible en toute saison, le bois permet l’observation de la faune, notamment diverses espèces d’oiseaux, de mammifères, et de reptiles et amphibiens.

Le bois possède plusieurs milieux humides et peuplements forestiers, notamment une érablière à caryer cordiforme de plus de 90 ans. Ce bois municipal est géré par l’organisme Canopée.


Bois Duvernay

Le bois Duvernay, dans le centre-est de l’île Jésus, est situé en territoire agricole. Le bois abrite un groupement d’ormes lièges couvrant 26,7 hectares, qui est considéré comme une forêt rare et un refuge d’espèces à statut précaire, d’où la désignation d’écosystème forestier exceptionnel.

Cet espace boisé peut être découvert pendant la saison hivernale. Le club de ski de fond des Coureurs de boisés gère plus de 25 km de sentiers.


Bois d’Édimbourg

Entouré de quartiers résidentiels et industriels, le bois d’Édimbourg est situé dans un secteur de Laval où la présence de milieux naturels est plutôt rare.

Cet îlot de verdure se distingue par la présence d’une érablière d’intérêt écologique dont l’intégrité a été préservée. Elle offre un refuge à plusieurs espèces floristiques à statut précaire comme la sanguinaire du Canada, le trille blanc, la matteuccie fougère-à-l’autruche, le noyer cendré et l’érable noir.

Il est à noter qu'une partie de ce lieu est privée, donc inaccessible.

Voyez l'emplacement


Bois Papineau


Le Bois Papineau offre une richesse écologique et des écosystèmes diversifiés. La hêtraie précolombienne, les érablières, la prairie, les marais et le ruisseau qui traverse la forêt forment une mosaïque de milieux naturels de plus de 100 hectares dont 53 sont accessibles en toute saison.

6,9 km de sentiers balisés permettent de pratiquer plusieurs activités, notamment la randonnée et la raquette, et d’observer quelque 155 espèces d’oiseaux. Ce bois municipal est géré par l’organisme Canopée.


Bois du Souvenir 

Situé dans le quartier Laval-des-Rapides, le bois du Souvenir est traversé par le ruisseau Lapinière. Une halte jardinière a été mise en place à la jonction de la Route verte et d’une piste cyclable.

On y retrouve 3 km de sentiers de randonnée où l’on peut observer 68 espèces d’oiseaux, le renard roux et le canard branchu. Ce bois municipal est géré par l’organisme Canopée et les Amis du Boisé du Souvenir.



Bois Armand-Frappier 

Situé dans le quartier Chomedey, le bois Armand-Frappier occupe une place de choix au cœur de la ville. Il permet de relier le centre-ville et la rivière des Prairies par un corridor vert.

Espace boisé mature, on y trouve plusieurs peuplements forestiers rares et des refuges pour des espèces à statut précaire, notamment une érablière à caryer et à érable noir. Plusieurs sentiers serpentent la portion sud. Ce bois municipal est géré par l’organisme Canopée.



Parc Berthiaume-du-Tremblay

Situé sur la berge de la rivière des Prairies, ce petit bois urbain qui se trouve entièrement dans la plaine inondable est utilisé par les citoyens résidant à proximité. Un sentier longe la rivière, et un grand milieu humide est adjacent à l’espace boisé.

Le peuplement forestier possède une valeur de conservation, car il assure la protection de la rivière et il est situé dans un secteur peu boisé.





Îles

Parc de la Rivière-des-Mille-Îles

Attrait unique de la région métropolitaine, le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles est un ensemble de milieux naturels, de plans d’eau, d’îles, de marécages et de berges. Il permet de découvrir la rivière et d'observer les animaux dans leur habitat naturel en parcourant les îles de l'archipel en kayak, canot ou planche à pagaie.

Plusieurs îles sont accessibles pour la randonnée pédestre. Le Parc et le refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles sont gérés par l’organisme Éco-Nature.



Lieux privées ou propriétés municipales inaccessibles

Ces lieux sont inaccessibles. Il est important de respecter ces milieux à valeur écologique élevée et de visiter uniquement ceux qui sont mis à la disposition du citoyen.

Bois d’Auteuil 

Situé en partie dans la zone de grand courant de la plaine inondable de la rivière des Mille Îles, le bois d’Auteuil abrite une importante biodiversité faunique et floristique. Il s’agit du plus grand réseau lavallois de marais et de marécages riverains connectés à plusieurs petits ruisseaux. 

Dominé par l’érablière argentée, le bois d’Auteuil comprend également de nombreuses essences d’arbres, conifères, arbres de grandes tailles, et des feuillus adaptés à la présence de milieux humides.

Lieu privé (inaccessible)



Bois de l’île Lacroix 

D’une superficie de 4,6 hectares, cette forêt est pratiquement vierge. Le bois est dominé par une érablière argentée à caryer ovale et à micocoulier occidental. L’érable noir, une espèce désignée vulnérable au Québec, est aussi représenté. 

L’île Lacroix constitue un milieu humide riverain, ce qui en fait un habitat privilégié pour le canard branchu et le castor du Canada. De plus, l’île est adossée à une zone de fraie importante pour plusieurs espèces de poissons.

Lieu privé (inaccessible)



Bois Vimont

Le bois Vimont s’intègre à un milieu résidentiel densément bâti dans le quartier du même nom. Il s’agit d’un ensemble forestier dense, homogène, bien structuré et de grande qualité. 

L’érable à sucre y domine en association avec le caryer cordiforme et d’autres essences remarquables par leur longévité, comme l’ostryer de Virginie, l’érable noir et le tilleul d’Amérique. Seule une partie du bois est municipalisée, alors que l’autre est de tenure privée.

Lieu privé (inaccessible)



Bois Saint-François Ouest 

Le bois Saint-François est l’ensemble forestier le plus vaste de l’île Jésus.

La portion ouest comprend des forêts abritant une grande variété d’essences, comme le chêne rouge, le hêtre à grandes feuilles, le tilleul d’Amérique et l’orme liège. Une érablière à caryer cordiforme et érable noir couvre 8,2 hectares.

La portion regroupe des peuplements forestiers d’espèces feuillues relativement jeunes et un grand nombre d’espèces floristiques à statut précaire, comme la dryoptéride de Clinton.

Lieu privé (inaccessible)


Bois Saint-François Est

Le bois Saint-François Est est l’ensemble forestier le plus vaste de l’île Jésus.

La portion ouest comprend des forêts abritant une grande variété d’essences, comme le chêne rouge, le hêtre à grandes feuilles, le tilleul d’Amérique et l’orme liège. Une érablière à caryer cordiforme et érable noir couvre 8,2 hectares.

La portion regroupe des peuplements forestiers d’espèces feuillues relativement jeunes et un grand nombre d’espèces floristiques à statut précaire, comme la dryoptéride de Clinton.

Lieu privé (inaccessible)


Bois du Totem

Le bois du Totem est un site privé enchâssé entre l’avenue Marcel-Villeneuve au nord et un vaste réseau de milieux humides au sud. Les peuplements forestiers sont appuyés sur un sol mince composé d’affleurements rocheux calcaires.

2 principaux peuplements d'intérêt cohabitent : une érablière à sucre comprenant une grande variété d'espèces printanières et un peuplement dominé par les thuyas occidentaux, dont certains atteignent des diamètres remarquables. Plusieurs cerfs de Virginie s’y réfugient en période hivernale.

Lieu privé (inaccessible)


Bois de l’île Paton 

Le bois de l’île Paton présente un grand intérêt de conservation, car il s’agit du seul espace boisé de l’île. 

Le bois est en partie situé dans une dépression au nord, ce qui le rend difficilement accessible pour les résidents. Il est composé d’érables argentés et de spécimens imposants de peupliers deltoïdes.

Propriété municipale inaccessible






Bois de l’île Locas

L’écosystème forestier de l’île Locas est constitué d’une érablière à caryer ovale et d’une érablière argentée. Le bois abrite 4 populations d'espèces à statut : érable noir, staphylier à 3 folioles, polygale de Virginie et micocoulier occidental.

Le bois est adjacent à 2 îles incluses dans le refuge faunique de la rivière des Mille Îles et un milieu naturel de conservation volontaire. L’île Locas est contiguë à une importante frayère pour plusieurs espèces de poissons. 

Lieu privé (inaccessible)



Bois du Golf Saint-François

En marge d’un terrain de golf et d'une terre agricole, cet écosystème forestier exceptionnel est un petit boisé résiduel dominé par le caryer ovale.

La présence de cet arbre susceptible d’être désigné espèce menacée ou vulnérable au Québec confère à ce bois le statut de forêt rare. On y trouve des individus de près de 50 cm de diamètre. Ces espèces d’intérêt sont également présentes dans la strate de régénération du sous-bois. 

Lieu privé (inaccessible)



Îles aux Vaches et Saint-Pierre 

D’une superficie de 141 hectares, l’île aux Vaches est la plus grande de la rivière des Mille Îles, après l’île Jésus. Elle comporte des forêts anciennes et une érablière constituée d’érables à caryer cordiforme et érable noir.

Le bois de l’île aux Vaches offre le plus grand peuplement d’érables noirs connu à ce jour au Québec. L’île Saint-Pierre possède une superficie de 18,2 ha et est séparée de l’île aux Vaches par un étroit chenal. 

Propriété municipale inaccessible



La réserve naturelle des îles du Mitan 

L’archipel du Mitan se trouve dans la rivière des Prairies, avant sa confluence avec le Saint-Laurent. D’une superficie de 68 hectares, il est composé de 5 îles. Les chenaux séparant les îles sont couverts d’une végétation haute et dense qui est idéale pour la sauvagine et certaines espèces de poissons.

Acquis par le CRE de Laval, la Ville de Laval et le gouvernement du Québec, l’archipel a reçu la désignation de réserve naturelle en 2008. 

Propriété municipale inaccessible



Foire aux questions


 Pour plus d'information


311
De l'extérieur de Laval :
450 978-8000



 Vous avez des questions?

Consultez la foire aux questions.