Ville de Laval

Laval endosse le Projet de loi 3, mais souhaite obtenir plus de flexibilité

En commission parlementaire le 26 août 2014, le maire de Laval, M. Marc Demers, affirmera son appui aux principes défendus par le projet de loi 3 tout en réclamant la flexibilité requise pour convenir d'ententes négociées avec les représentants des employés. « Nous faisons face à un dilemme moral qui oppose le respect des contrats de travail avec la difficulté pour nos citoyens d'en assumer la charge financière », fait valoir le maire de Laval. « À titre d'élus, notre première allégeance va aux citoyens », ajoute-t-il, soulignant qu'il considère « avoir l'obligation éthique de négocier avec ses employés ».

Selon le maire Demers, la situation des régimes de retraite des employés de Laval est préoccupante et la charge qu'en assument les citoyens a atteint ses limites. « Même après de bons rendements, le régime n'est capitalisé qu'à 78,8 %. De plus, la charge assumée par les citoyens est passée de 4,6 % à 8,6 % en 5 ans. Il faut agir! », affirme le maire de Laval.

Par contre, il serait inopportun d'imposer aux employés et aux retraités les conditions de révision de leur régime. « Il faut disposer de la souplesse qu'exigent de vraies négociations », soutient le maire Demers. Par exemple, il demande de négocier le renflouement du déficit passé et les coûts futurs sur la base de la rémunération globale. « Les régimes d'assurance, les horaires de travail, l'âge de la retraite et même le salaire offrent des éléments de négociation qui pourraient rejoindre les objectifs du projet de loi, mais qui en sont exclus présentement », déplore le maire Demers. À cet égard, il rappelle la volonté de toutes les grandes municipalités de jouir de plus d'autonomie : « nous voulons assumer nos responsabilités et c'est avec un cadre législatif flexible que nous pourrons le faire », spécifie-t-il, avant de déclarer que « le rôle du gouvernement est de nous donner des outils juridiques pour nous permettre de bien gérer la municipalité. Notre rôle est d'utiliser ces outils pour le bénéfice de nos citoyens ».

Déjà, le maire Demers a salué le travail des employés municipaux, qui rendent de très bons services. « L'engagement et la mobilisation des employés représentent un actif important pour une ville comme Laval et l'exercice en cours devrait contribuer à les préserver. Ce sont les Lavallois qui en sortiront gagnants ».

Finalement, le maire rappelle que, avant le dépôt du projet de loi 3, la Ville de Laval a conclu des ententes avec 5 groupes d'employés en obtenant pour les citoyens des réductions de coûts significatives tout en stabilisant les régimes de retraite. Néanmoins, le projet de loi demeure nécessaire pour baliser les négociations et pour encourager les parties à parvenir à des ententes, conclut le maire de Laval.

Mémoire présenté par la Ville de Laval, 95 ko

Allocution du maire Marc Demers, 39 ko

Source

​Cabinet du maire
Ville de Laval
1, place du Souvenir
Case postale 422, succursale Saint-Martin
Laval (Québec)  H7V 3Z4

311
ou de l'extérieur de Laval : 450 978-8000

Cou​rriel