Ville de Laval

Calendrier des maîtres-chiens 2020 Remise de chèque

Calendrier des maîtres-chiens 2020
Plus de 40 000 $ remis à la Fondation Martin-Matte

 Le Service de police de Laval (SPL) a remis aujourd'hui à la Fondation Martin-Matte les recettes de l'édition 2020 de son calendrier des maîtres-chiens. Le montant amassé cette année s'élève à 40 529,62 $, ce qui porte à près d'un demi-million de dollars la contribution du SPL à la Fondation depuis onze ans.

« Après plus d'une décennie d'implication, notre volonté de contribuer au
bien-être des victimes d'un traumatisme crânien et leur famille est toujours aussi forte. Année après année, les membres de l'escouade Cynophile, en collaboration avec de nombreux partenaires, se dévouent pour mener à bien cette campagne. Le succès de ce calendrier est le reflet de l'engagement et du dévouement de nos maîtres-chiens. Un exemple extraordinaire de solidarité », a mentionné le directeur Pierre Brochet.

Le SPL s'associe à cette cause depuis le décès du maître-chien Éric Lavoie, des suites d'un traumatisme crânien. Il s'était blessé lors d'un accident de la route alors qu'il répondait à un appel d'urgence.

Au sujet de la Fondation Martin-Matte
La Fondation contribue à offrir une meilleure qualité de vie aux enfants et aux adultes vivants avec un traumatisme crânien ou une déficience physique. En 2007, Martin Matte a créé la Fondation pour venir en aide à son frère victime d'un traumatisme crânien lors d'un accident de voiture en 1986. Christian vit depuis 2008 dans la toute première Maison Martin-Matte, située à Laval.

Rappelons qu'il sera possible de se procurer le calendrier des maîtres-chiens 2021 au coût de 5 $ à l'un des postes de police de Laval ou sur le site Web de la Fondation au courant du mois de novembre à l'adresse fondationmartinmatte.com.


Source

Service de la police
Quartier général de la police
2911, boulevard Chomedey 
Case postale 422, succursale Saint-Martin
Laval (Québec)  H7V 3Z4

450 978-6888, poste 5050

Suivez le Service de la police sur Facebook

Suivez le Service de la police sur Twitter