Ville de Laval

Communiqué - Acquisitions des îles de Laval

L’entente de principe n’a pas obtenu l’aval du gouvernement​


La Ville de Laval informe la population que le gouvernement du Québec​​​​​tout comme la Communauté métropolitaine de Montréal​ (CMM)ont refusé de contribuer à part égale avec la Ville de Laval à l’acquisition des îles aux Vaches et Saint-Pierre selon un montage financier d’une valeur de 21 M$ convenu avec le propriétaire. Cette entente aurait permis à la Ville de Laval de protéger à perpétuité 82 % des grandes îles de la rivière des Mille-Îles​​. Elle aurait également répondu à la finalité recherchée par la population lavalloise et régionale et aurait été le meilleur scénario possible dans le contexte d’une acquisition de gré à gré.

Rappel des faits

Des groupes de citoyens militent depuis plusieurs années pour la conservation des 3 grandes îles, soit les îles Saint-Joseph, Saint-Pierre et aux Vaches.

  • Le gouvernement du Québec, via le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs​​​et le ministère des Transports du Québec​,a annoncé une mise en réserve des terrains des îles Saint-Joseph, Saint-Pierre et aux Vaches en 2012, mise en réservée qui fut renouvelée en 2014.
  • En octobre 2015, à moins d’un an de la fin de la mise sous réserve, la Ville de Laval et la CMM, pour appuyer le gouvernement du Québec, adoptent chacune une résolution confirmant leur adhésion à une contribution tripartite équivalente du gouvernement du Québec, de la CMM et de la Ville de Laval.
  • En avril 2016, le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques de l’époque, monsieur David Heurtel, annonçait que le budget total pour la protection des îles se chiffrait à 21 M$, que le gouvernement réaffirmait sa volonté de travailler avec l’ensemble des partenaires pour arriver à une solution dans ce dossier, et que l’objectif poursuivi était de voir à ce que les 3 îles, ou des parties de celles-ci soient protégées.
  • Le ministre constate qu’un gouffre s’établit donc avec les propriétaires des îles qui demandent plus de 90 M$ pour l’achat de ces territoires.
  • Au printemps 2017, après la levée de la réserve, la Ville de Laval décide de revoir le dossier afin de trouver une solution. C’est ainsi qu’elle décide d’entreprendre des démarches auprès d’un des propriétaires, qui détient les îles aux Vaches et Saint-Pierre, qui représentent 152,1 hectares, soit près de 82 % de la superficie totale des 3 îles vouée à des fins de conservation.
  • À la fin de l’été 2017, la Ville de Laval conclue une entente le propriétaire des îles aux vaches et Saint-Pierre.
  • À l’automne 2017, la CMM procède à une estimation de la valeur de ces 2 îles pour un montant à la juste valeur marchande de 11,5 M$. 
  • Ainsi, la CMM ne reconnaît pas les travaux rigoureux menés par la Ville de Laval qui établissent la juste valeur marchande des îles à 21 M$ alors qu’un rapport d’évaluateur mandaté par le propriétaire établissait cette valeur à une somme accrue.
  • Avec un montage financier de 11,5 M$, il devient impossible de conclure une entente avec le propriétaire des îles aux Vaches et Saint-Pierre, un écart de près de 10 M$ entre ce qui est offert et ce qui est demandé.
  • En mai 2018, la Ville de Laval fait un ultime appel au gouvernement du Québec, afin que celui-ci respecte ses engagements et comble le manque à gagner afin que le montage soit complété.
  • Dans une lettre datée du 13 juin 2018, le gouvernement du Québec précise que seule l’entente tripartite initiale de 21 M$ pour l’acquisition des 3 îles peut être entérinée dans le cadre  de  la mise en œuvre de la Trame verte et bleue métropolitaine.

« La Ville de Laval a consacré des efforts majeurs pour assurer la protection de ces îles. Comme il était financièrement impossible d’acquérir les 3, nous avons réussi à obtenir une entente pour 2, soit 82 % de la superficie totale que nous aurions vouée à des fins de conservation. Le refus du gouvernement signe pour nous la fin de ce dossier pour l’instant. Ceci dit, soyez assurés que nous ferons des représentations aux partis politiques dans le cadre de la prochaine campagne électorale provinciale », a conclu le maire, Marc Demers.


Source

​​​Cabinet du maire
Ville de Laval
1, place du Souvenir
Case postale 422, succursale Saint-Martin
Laval (Québec)  H7V 3Z4

311
ou de l'extérieur de Laval ​: 450 978-8000

Cou​rriel