Maison des arts de Laval

Exposition de Louis-philippe Côté

<img alt="" src="/maisondesarts/PublishingImages/Pages/Fr/Archives-expositions/2019-2020/exposition-cote-bandeau.jpg" style="BORDER: 0px solid; ">

Vue de l'exposition
Crédit photo : © Guy L'Heureux

Informations générales

​Titre de l'exposition :
​Échos
Nom de l'artiste :
Louis-Philippe Côté
Nom du commissaire :
Pascale Tremblay
​Date de l'exposition et des événements :Exposition : 8 septembre au 3 novembre 2019

Vernissage : Dimanche 8 septembre, à 14 h
Visite commentée : Dimanche 29 septembre, à 14 h
Apprentis d'Alfred, atelier parent-enfants ($) :
Samedi 26 octobre 2019, à 13 h 30
Événement finissage : Dimanche 3 novembre, à 14 h


L'exposition

La saison 2019-2020 de la Salle Alfred-Pellan s'ouvre avec la présentation de 12 grands tableaux de Louis-Philippe Côté. L'exposition fascine par la sobriété de la mise en espace et par sa réception dirigée. On nous donne à voir une matière et des sujets (ou secrets) qui s'éclipsent ou se révèlent selon une chorégraphie d'éclairage favorisant l'immersion dans la peinture. Le public est ainsi invité par l'artiste et la commissaire Pascale Tremblay à discerner ce qui peut être dissimulé, discret, furtif. L'expérience se bonifiera en visite commentée avec l'artiste et la commissaire et, au finissage, avec un événement-performance. 

Jasmine Colizza
Muséologue-responsable 

 

Pour cette nouvelle série, Louis-Philippe Côté aborde différemment son médium de prédilection: la peinture. Habité par une iconographie représentée dans les tableaux anciens, il ne cherche pas à s'en défaire, mais la laisse se frayer un chemin jusqu'à la matière. 

Dans l'atelier, Côté a passé la dernière année à susciter, par l'acte de peindre, cet état créatif où le motif s'impose de lui-même. Entre songe et réminiscence, il s'expose au regard sous une forme parfois floue, souvent énigmatique. Et si l'on porte bien attention, on peut sentir dans les repentirs et la multiplication des couches, les traces d'un imaginaire à la lisière de l'inconscient. 

Ici, la contemplation est de mise car l'œuvre ne se révèle jamais totalement. Entre apparition et effacement, le temps semble suspendu. Vous devrez accepter de vous poser et de vous rendre disponible à la fugacité des scènes présentées pour en percevoir les échos. 

Pascale Tremblay
Commissaire 

Vidéo de l'exposition


Outils de médiation

Brochure Dehors cet été, programmation

​​​

​​​

Programmation complète des Zones musicales​, 2,90 Mo



Galerie photos




Apocalypse silencieuse no3 (détail),
Louis-Philippe Côté

Crédit photo : Guy L'Heureux

​Vue de l'exposition

Crédit photo : Guy L'Heureux




Apocalypse silencieuse no1 (détail),
Louis-Philippe Côté

Crédit photo : Jean-Michael Seminaro

​Vue de l'exposition

Crédit photo : Jean-Michael Seminaro