Ville de Laval

Réaction au budget fédéral

Le maire de Laval, Marc Demers, déplore le désengagement fédéral envers le logement social ​

Le maire de la ville de Laval, Marc Demers, réagit au budget fédéral en déplorant l'absence de mesures touchant le logement social. 

« Les familles sont frappées de plein fouet par les coûts croissants du logement, ce sont les enfants de milieux défavorisés qui en paient le prix. Le désengagement du gouvernement fédéral en cette matière nous semble un très mauvais calcul dont les coûts sociaux seront considérables à moyen terme » a déclaré le maire de la troisième ville du Québec. En effet, le budget de 2014 n'a rien offert de tangible sur le plan du logement, car il ne comporte ni objectif, ni calendrier, ni engagement précis pour l'élaboration d'un plan à long terme pour le logement.

En cette matière, le maire de Laval endosse la position de la Fédération canadienne des municipalités qui aurait souhaité que le budget prévoit des mesures concrètes pour s'attaquer à la crise montante du logement. 

Au cours des 5 prochaines années, les logements sociaux verront leur financement coupé de 1,5 milliard de dollars à mesure que les investissements fédéraux viendront à expiration. Sans plan à long terme et sans leadership de la part du gouvernement fédéral, jusqu'au tiers des logements sociaux sont appelés à disparaître. 

« La Ville de Laval manque cruellement de ressources pour venir en aide à ses citoyens défavorisés. Nous avons annoncé en décembre dernier la construction de 208 nouveaux logements dans le secteur Val-Martin, mais les besoins sont encore plus grands et le gouvernement fédéral ne peut se permettre d'abandonner les familles les plus démunies et de laisser aux seules municipalités la responsabilité du logement social » a ajouté le maire Demers.  

Déjà, le gouvernement fédéral a reconnu son rôle essentiel dans la création de logements sociaux et abordables. Il a aussi reconnu l'importance d'assumer sa responsabilité en collaboration avec les instances locales. Toutefois, il doit joindre le geste à la parole et c'est pourquoi le maire de Laval ajoute sa voix aux autres grandes villes pour demander à la ministre Bergen d'amorcer immédiatement le dialogue sur la crise du logement avec les maires des grandes villes du pays, dès la prochaine réunion de leur caucus, à Ottawa ce mois-ci.

Source

​Cabinet du maire
Ville de Laval
1, place du Souvenir
Case postale 422, succursale Saint-Martin
Laval (Québec)  H7V 3Z4

311
ou de l'extérieur de Laval : 450 978-8000

Cou​rriel