Ville de Laval

Le maire de Laval appuie les conclusions du rapport de la Fédération canadienne des municipalités indiquant que les infrastructures municipales du Canada sont « à risque »

Environ 30 % des infrastructures municipales au Canada se trouvent dans un état « passable » à « très mauvais », selon le tout premier Bulletin de rendement des infrastructures municipales canadiennes. Cette étude majeure a été dévoilée hier par la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et trois organismes partenaires de l'industrie.

 

« La situation des infrastructures municipales est urgente; nous ne pouvons plus remettre à plus tard, » explique le maire de Laval, M. Gilles Vaillancourt. Les municipalités se retrouvent avec des responsabilités qui exigent l’apport de tous les paliers de gouvernement. Elles possèdent 60 % des infrastructures de base au Canada, mais ne reçoivent que 8 cents sur chaque dollar perçu en taxes et en impôts. De nouveaux investissements fédéraux sont essentiels pour permettre aux municipalités de réparer, entretenir et construire des infrastructures adaptées aux nouvelles réalités démographiques, économiques et sociales. Nous devons le faire pour nous et pour les générations futures. »

 

Les données contenues dans le Bulletin ont été recueillies auprès de 123 municipalités qui représentent 60 % de la population canadienne. On y apprend que plus de la moitié des routes municipales ne sont pas en bon état; une route sur quatre est surchargée, transportant plus de personnes et de biens que sa capacité prévue. Aussi, un quart de nos stations de traitement d'eaux usées doivent être améliorées ou remplacées pour se conformer aux nouveaux règlements fédéraux, et coûteront au moins 20 milliards de dollars. Sans améliorations immédiates ni entretien continu, le coût de réparation des actifs étudiés explosera au cours de la prochaine décennie.

 

« Le Bulletin montre que les infrastructures municipales de base, comme les routes et les réseaux d'aqueduc, qui sont des actifs essentiels à la santé, à la sécurité et à la prospérité économique du Canada, sont à risque », a déclaré aujourd'hui la présidente de la FCM, Mme Karen Leibovici, à l'occasion d'une conférence de presse à Ottawa. « Les investissements dans les infrastructures faits au cours des dernières années ont aidé, mais sans mesures à long terme, nous nous dirigeons toujours vers une crise. »

 

La Ville de Laval soutient la FCM dans son appel pour un nouveau plan d'infrastructures fédéral à long terme. Ce plan assurerait aux collectivités canadiennes les investissements stables et à long terme dont elles ont besoin pour remettre en état les infrastructures essentielles.

  

La FCM s'est associée à l'Association canadienne de la construction, l'Association canadienne des travaux publics et la Société canadienne de génie civil pour préparer le Bulletin de rendement des infrastructures municipales canadiennes. C'est la première fois qu’un groupe d'intervenants nationaux collabore pour déterminer l'état et le rendement des infrastructures municipales d'un bout à l'autre du Canada.

 

Cette première édition du Bulletin mesure l'état des routes municipales, ainsi que des réseaux d'eau potable, d'eaux usées et d'eaux pluviales. Les études futures, que la FCM et ses partenaires prévoient présenter sur une base régulière, examineront d'autres actifs, comme le logement et le transport collectif. La version intégrale du Bulletin ainsi que les renseignements généraux et les documents d'appoint peuvent être consultés sur le site www.canadainfrastructure.ca.