Ville de Laval

Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2012-2017

La Ville de Laval désire connaître votre opinion sur le projet de plan de gestion des matières résiduelles 2012-2017. Les citoyens et organismes ont jusqu'au 12 novembre pour soumettre leurs commentaires ou leurs mémoires. Ceux-ci seront colligés dans un rapport de recommandations visant à bonifier la préparation du projet, le cas échéant. Rappelons que la Ville de Laval a mis en place, au début de l'automne, des consultations publiques sur la réduction des déchets, la récupération, ainsi que la collecte et le traitement des matières organiques. L'objectif étant de mettre en œuvre un plan de gestion des matières résiduelles dans lequel l'ensemble des citoyens se reconnaîtront.

D'ici au 12 novembre, les citoyens et organismes qui désirent participer peuvent soumettre leurs mémoires ou leurs commentaires par courriel à PGMR@ville.laval.qc.ca ou par la poste à l'adresse suivante : Dépôt mémoires PGMR, 1, place du Souvenir, C. P. 422, succursale Saint-Martin, Laval (Québec)  H7V 3Z4.

La Ville tiendra la deuxième partie des consultations publiques le 27 novembre au Pavillon du Bois Papineau. Les participants pourront alors y exprimer publiquement l'esprit de leur mémoire ou encore émettre leurs commentaires aux commissaires et aux parties prenantes.

Les citoyens et organismes peuvent également se prononcer en ligne par le biais d'un sondage d'opinion. Tous les documents de consultation sont disponibles sur le portail Internet de la Ville de Laval : www.ville.laval.qc.ca, sous l'onglet Environnement.​

Un projet ambitieux

Le projet proposé par la Ville de Laval met de l'avant plusieurs mesures importantes pour réduire la quantité de déchets destinés à l'enfouissement. Parmi celles-ci, notons l'implantation de la collecte à trois voies en porte-à-porte pour l'ensemble des ménages résidant dans les édifices de 8 logements et moins; la construction d'une installation de biométhanisation et une de compostage pour traiter les matières organiques (par ex. : les résidus alimentaires et de jardinage et les boues d'épuration) et l'introduction d'une nouvelle réglementation obligeant les entrepreneurs à envoyer les résidus de construction, de rénovation et de démolition vers un centre de tri. Au total, la Ville espère réduire de 40 000 tonnes par année la quantité d'ordures ménagères à éliminer et augmenter à 57 % le taux de récupération des matières résiduelles qu'elle gère sur l'ensemble du territoire.