Ville de Laval

Les contes l'île Jésus

+ Montrer plus d'événements à venir
Événement passé
( Aller à l'interface de calendrier des contributeurs )

Les contes de l'île Jésus, regroupent des capsules vidéos qui révélent des univers de femmes inspirées de l'époque des débuts de la colonie sur l'île Jésus. Est-ce qu'elles ont vraiment existé ? Chose certaine, les lieux  et les événements sont bien réels ! La comédienne conteuse, Danielle Godin s'est amusée à tricoter  des récits de son imaginaire en les  métissant à l'histoire et aux légendes de notre coin de pays où Laval s'appelait  alors l'île Jésus ! 

Mention légale 

Toute autre utilisation, reproduction, diffusion, publication ou retransmission du contenu est strictement interdite sans l'autorisation écrite du détenteur des droits d'auteur.


La femme du meunier de Saint-François de Sales  

En 1716, le Séminaire de Québec construisait sur l'Île de Laval dans son petit domaine, un moulin qu'on dénommait « le moulin d'en bas » ou « le moulin de Saint-François ». En 1721, un incendie a ravagé le bâtiment et par la suite, en 1723, il était emporté en partie par les glaces.

Découvrez ce qu'il adviendra du Séminaire au bord de la faillite, suite à une série d'incidents qui ont détruit aussi le manoir, la ferme et l'église.

Diffusion : 3 octobre 2020

La femme du Boulanger - Conte du quartier Saint-Vincent de Paul

Le 20 mai 1873, 119 détenus arrivent par bateau à vapeur. Sous la direction de François-Zéphirin Tassé, médecin de Saint-Martin, le pénitencier devient un microcosme où chacun est employé à une tâche précise. Au début du XXe siècle, on y compte près de 500 détenus. Malgré la présence de ce monde fermé, anonyme et souffrant, ceinturé par d'imposants murs d'enceinte, Saint-Vincent-de-Paul profitera largement des constructions et aménagements apportés aux établissements successifs. Les retombées pour le village seront énormes en termes d'accroissement de population – détenus, gardiens, visiteurs – de main-d'œuvre spécialisée et d'infrastructures urbaines, avec l'installation des systèmes d'aqueduc, d'égout et d'électricité dans l'enceinte de la prison et dans les rues voisines. https://grandquebec.com/laval/saint-vincent-de-paul

Diffusion : 11 octobre 2020 

La femme de l'aubergiste de l'Abord à Plouffe - Conte du quartier Chomedey

Le développement de L'Abord-à-Plouffe coïncide avec les débuts de l'exploitation du bois en Outaouais, au début du XIXe siècle. La localité devient alors une halte obligée pour les cageux et leurs trains de bois qui doivent franchir les rapides à proximité. Dans la première moitié du siècle, le nom désigne les deux rives de la rivière des Prairies, puis le noyau de l'île Jésus. L'Abord-à-Plouffe doit son nom aux nombreux Plouffe ayant habité la localité. De même, le lieu d'arrêt des cageux aurait été une terre appartenant à un Plouffe. 

Consultez l'Inventaire du patrimoine architectural de la Ville de Laval – CHOMEDEY (PDF, 30 Mo).


Diffusion : Dimanche 8 novembre 2020 


Suivez ces comptes sur les médias sociaux :

Bibliothèques de Laval

/><span id='ms-rterangeselectionplaceholder-end'></span>​<a href=​​  Bibliothèques de Laval

Lieu de l'activité
Coût

​Gratuit